Le comparateur assurances décès et conventions obsèques, pour trouver la meilleure assurance, au meilleur prix

Cérémonies Funéraires Indoues

Il n’y a pas d’alternative à l’incinération dans la religion hindouiste.

Chez les Indous il s’agit de purifier le corps et l’âme par des rites nombreux de purification selon des cérémonies, qui dépendront de la classe sociale du défunt, des castes.

Ces castes sociales sont nombreuses en Inde et vont des plus élevées dans la hiérarchie aux niveaux les plus bas, comme une sorte de pyramides ou se retrouveraient en haut les prêtres et les savants, puis en dessous les rois et l’aristocratie indienne, suivie du monde des travailleurs, que sont les commerçants, agriculteurs, artisans, et enfin en dessous les serviteurs qui surplombent toutefois ceux qu’on appelait avant les intouchables (Dalits).

Lors du décès, comme dans presque toutes les obédiences, le corps doit être prêt pour son dernier voyage et sa nouvelle vie, au-delà de la vie terrestre. Il sera ainsi vêtu de blancs comme la famille réunie autour de lui pour la veillée.

L’âme du mort doit pouvoir se réincarner et les rites sont destinés à faciliter cette réincarnation.

Une puja sera faite par le Brahmane. C’est une cérémonie sacrée, courante, pendant laquelle des mantras sont chantés et des fleurs et divers cadeaux et douceurs offerts à la divinité à qui cette puja est dédiée. Celle-là est représentée par des statuettes ou statut ou représentation en chiffon. Cette cérémonie est destinée à imprégner les dévots de l’énergie divine qui est honorée.

Pendant toute la cérémonie funéraire les mantras sont récités. Le mantra consiste en répétition de sons et de syllabes qui permettent la libération, le relâchement de l’esprit de ses pensées.

A la suite de la veillée viendra le temps de la crémation : le corps a été préparé pour être présentable aux divinités.

La famille proche, le fils en général, doit se purifier aussi. Lorsque la famille du défunt est riche, le corps est incinéré dans du bois de santal. Une crémation va consommer jusqu’à 300000 kilos de bois. Pour les autres on brulera le corps avec de la bouse de vache.

C’est le fils qui allumera le bucher funéraire. Lorsque le corps a brulé, au moins pendant 6 heures, le crâne éclate et l’âme se libère. Dieu du Feu Agni transporte cette âme au dieu de la mort…cette âme se réincarnera normalement après une trentaine de jours…

Chez les Indous, le Dieu de l’empire des morts est Yama qui juge les hommes. Il évalue les âmes selon leur dharma.

Il est aussi le souverain des anciens et des fantômes. Ses vêtement son rouges, sa peau verte, il chevauche un buffle noir. Il présente un aspect effrayant.

Pendant les semaines qui suivent des cérémonies continueront à être faites qui permettent aux proches d’accepter la mort et de faire le deuil.

Près du Gange lorsque les enfants décédaient, ils étaient jetés dans l’eau après les cérémonies de purification. Aujourd’hui les cendre des morts sont dispersées en terre ou jetés dans les eaux purificatrices du Gange.

Ici en France pour une cérémonie d’obsèques hindoue il faudra compter avec les frais liés au transport du défunt, à l’urne, aux soins apportés au corps, à l’organisation, etc.

Le comparateur vos permettra d’obtenir les meilleures informations sur les tarifs qui se pratiquent.